Français
  • en
  • fr
Lun-Ven: 08:00-18:00 / Sam: 08:30-12:00 +212 5 22 44 68 02/03 / +212 5 22 64 80 70 info@mbs-ma.com

Surveiller vos dépenses cet été

 

Les gens me disent toujours qu’en tant que parent, les fêtes de fin d’année sont la période de l’année où l’on dépense le plus. Si c’est vraiment le cas, alors je fais tout de travers pendant les 7 semaines de vacances d’été dont mon petit garçon profite actuellement. Trouver des activités qui le maintiennent actif, engagé et sociable au cours de ces semaines est un défi. Souvent, je dois lui trouver des activités à faire, que ce soit un parc, un centre de loisirs ou une aire de jeux pour les jours de pluie (dont il y en a beaucoup en été écossais).

Bien entendu, j’utilise les parcs publics – gratuits – le plus souvent possible. Mais il y a des occasions où je dois payer pour les activités que nous allons faire. De nombreux cas où je dois payer sont relativement peu coûteux. En règle générale, moins de 27 $. Cela semble normal, pas vrai ?

Eh bien, je pensais que le prix était raisonnable le week-end dernier jusqu’à ce que j’ai regardé mon reçu. Des frais de transaction de paiement par carte m’ont été facturés en plus du coût des billets. Incroyablement, le coût du traitement représentait plus de 25 % du coût des billets eux-mêmes. Ce surcoût m’a pris par surprise et m’a agacé lorsque je me suis vite rendu compte qu’il aurait pu être évité si j’avais pu payer en liquide.

Un article récent du Financial Times a montré que le paiement par espèces est nettement moins cher pour les commerces que d’accepter les cartes bancaires. Cela a rendu la lecture très intéressante après avoir jeté un coup d’œil à mes reçus, d’autant plus que mon expérience était que le coût d’utilisation d’une carte avait fait son chemin jusqu’à moi – le consommateur.

Les espèces représentent près de la moitié du coût de traitement d’une carte pour ces transactions de faible valeur et sont près d’un tiers moins chères à traiter pour les commerces qu’une carte bancaire.

Un examen rapide du tableau lié au coût de chaque mode de paiement montrera aux lecteurs une chose. Le temps de traitement des espèces en front office et la balance de fin de journée en back-office sont les principaux coûts de trésorerie dans les transactions à faible volume. Le problème du traitement des transactions en espèces de faible valeur est clair et facile à résoudre. La solution est déjà disponible et ne nécessite pas la réinvention de la roue.

La solution existe : l’automatisation des espèces dans le front office et le back office peut réduire considérablement le coût de l’argent liquide. Ces technologies peuvent être déployées rapidement, l’impact sur les coûts et l’expérience client devenant instantanément tangible. Les solutions de recyclage des espèces de Glory sont intuitives à utiliser pour les clients et le personnel du magasin, une formation minimale est requise.

Contactez-nous pour en savoir plus sur les solutions d’automatisation des espèces Glory qui peuvent avoir un impact sur votre commerce de détail aujourd’hui.

Article traduit par MBS

Article source GLORY, par Bryan Peddie

Laisser un commentaire